Retour

Je suis hypnothérapeute et exerce en cabinet libéral depuis 2010. Principalement formé à l'IFHE par Olivier Lockert, je continue à me former dans des domaines liés à l'hypnose, l'hypnothérapie ainsi qu'à la psychothérapie. Je suis supervisé plusieurs fois par an.

Spécialisé dans le soin de la psyché et de psychothérapie (soin et nettoyage des blessures émotionnelles, reconstruction de la psyché suite à des traumatismes) et dans le processus d'individuation et de réalisation de Soi au sens où l'entendait C.G. Jung, je propose également des thérapies dites brèves : arrêt du tabac ; troubles alimentaires ; phobies ; états dépressifs ; névroses et anxiétés ; troubles du sommeil ; confiance en soi ; coaching et préparation aux examens ; thérapie de couple.

Aymeric Masson, hypnothérapeute
· Formation aux Inductions Hypnotiques Rapides au sein de l'AFNH, Association Française de Nouvelle Hypnose – Dr Philippe Miras & Olivier Perrot ;

· Diplôme de professeur de Yoga Nidrâ,Fédération Française des Écoles de Yoga - Kristophe Lanier ;

· Formation au sein du Head Hacking – Antony Jacquin ;

· Praticien en Hypnose Humaniste, diplômé de l'IFHE  – Olivier Lockert ;

· Praticien en Thérapie Symbolique Avancée, diplômé de l'IFHE  – Patricia d'Angeli ;

· Praticien en Hypnose Classique, diplômé de l'IFHE– Yannick Mariolle ;

· Praticien en P.N.L. (Programmation Neuro-Linguistique), diplômé de l'IFHE – Olivier Lockert ;

· Praticien en Hypnose Ericksonienne, diplômé de l'IFHE– Olivier Lockert ;

· Formation au Qi Gong thérapeutique ainsi qu'aux techniques de soins hypnotiques de tradition tibétaine ;

· Service militaire en tant qu'officier de Marine Nationale ;

· diplôme d'ingénieur à l'ENSIMAG, École Nationale Supérieure d'Informatique et de Mathématiques Appliquées de Grenoble ;

· Master 2 de Médecine et Biologie à l'Université de Médecine de Grenoble Joseph Fourrier

Je suis actuellement président du dojo d'aïkido Lyon Centre Aïkido où je donne des cours.

·         Coordonnées

Aymeric Masson

Tél: 06.49.15.58.94

Site Web:http://www.cabinet-hypnotherapie.fr/

Mail : a.masson@cabinet-hypnotherapie.fr

Facebook:https://www.facebook.com/CabinetHypnotherapie/?ref=hl

l'ensemble des praticiens
Un ensemble de professionnels de santé est à votre disposition pour traiter vos problèmes d'ordre psychologique ou physique.
en savoir plus
BOUGIES D'OREILLE

La Naturopathie dispose de méthodes diverses et variées qui ont en commun de prendre soin de notre santé avec des prdouits naturels, efficaces sans effets secondaires.

Les bougies d'oreille en font partie. Cette méthode ancestrale que l'on retrouve dans différentes civilisations reste néanmoins peu mais surtout mal connue,

Je vous propose donc de faire le point sur ce qui est à ce jour un formidable  un soin de la sphère ORL, un soin  énergétique de l'organisme qui offre une parenthèse, hors du temps, juste pour soi. 

 

 

NOVEMBRE 2016 : POUR MIEUX COMPRENDRE 

LES BOUGIES AURICULAIRES (d’oreille) C'est quoi exactement ?

Les bougies auriculaires : Il y a ceux qui connaissent, ceux qui ne connaissent pas, ceux qui en parlent sans connaître, trop nombreux, ceux qui en parlent parce qu’ils connaissent, parfois bien.  Comme souvent dans ces cas-là, tous n’en disent pas les mêmes choses.  Pour bien évaluer les bienfaits que ces bougies peuvent apporter, proposons à chacun de s’imprégner de l’idée… de calme. Calme nécessaire à l’utilisation de ces bougies, calme qui en résulte.

Ces bougies sont de petits tubes ou cônes de feuille de cire d’abeille et de tissu, d’une taille de vingt centimètres environ. On les applique dans les oreilles après qu’elles aient été allumées, jusqu’à combustion presque complète, obtenue en une quinzaine de minutes. Les bienfaits qu’elles apportent sont divers et réels, nous allons les décrire. Non sans avoir auparavant dissipé quelques malentendus qui brouillent bien inutilement les pistes.

A ces bougies, on associe fréquemment le nom d’une tribu d’Indiens du sud-ouest des Etats-Unis, aujourd’hui exclusivement installée en Arizona, les Hopis. Un peuple d’agriculteurs, d’éleveurs et de tisserands connu pour sa sagesse, son sens du sacré.

         Aurait-il inventé la bougie auriculaire ? Pas le moins du monde. La référence à cette tribu s’est faite par analogie avec l’origine de son nom, «Hopi», qui signifie «peuple paisible». On se gardera donc de prendre cette mention à la lettre, mais on en conservera la belle symbolique.

Pour évaluer les effets de cette bougie, un autre malentendu s’est mis en place autour de l’idée de preuve. « Crois ce que tu vois » est un argument à manier avec délicatesse en la circonstance. Car pour valider un supposé nettoyage des oreilles par « aspiration » du cérumen, bon nombre d’utilisateurs ont pris l’habitude d’essayer de convaincre en montrant l’amas de poudre de cire accumulé en bas du cône suite au fameux effet « cheminée » de la bougie auriculaire. Mais là encore, erreur. D’effet cheminée, il n’y a pas. C’est même le contraire qui se produit, puisque la bougie a plutôt tendance à insuffler sa chaleur et à diffuser sa fumée. Cet amas n’est en fait constitué que des résidus de la propre cire de la bougie, et non pas du cérumen. Ceux qui se sont essayés à la combustion d’une bougie hors de l’oreille l’ont déjà remarqué.

Les bougies auriculaires s’en trouvent-elles discréditées ? Pas le moins du monde. Essayons de préciserce qu’elles apportent réellement.

Soit, en premier lieu, une bonne gestion du cérumen. L’action d’une bougie est émolliente pour l’oreille, asséchante pour le cérumen. En une ou plusieurs séances, la plupart des bouchons se décollent, et les excès de cérumen se compactent avant de s’évacuer tranquillement après quelques jours, souvent sans qu’on y prête attention. Beaucoup s’accordent à dire que l’usage des bougies auriculaires permet à terme de réguler laproduction de cérumen.

L’irrigation de l’oreille est stimulée. Les utilisateurs se trouvent fréquemment apaisés dans de nombreux cas d’inconfort de toute la sphère ORL, certains étant également soulagés en cas de maux de tête. Plus généralement, ces bougies apaisent, détendent, libèrent les tensions, préparent à une bonne nuit.

Chacun essaye de comprendre, d’expliquer ou simplement de décrire ce qui se passe à l’aide de son propre système de référence. Stimulation sanguine, mais aussi lymphatique, stimulation des points d’acupuncture, d’acupressure, harmonisation des canaux énergétiques… Apport d’une chaleur douce, en un contexte humide… Yin-yang, vide-excès, intérieur-extérieur…

Plus concrètement, pour ceux et celles qui ont déja bénéficié des bienfaits de la moxibustion (moxa) utilisée en Médecine Traditionnelle Chinoise, la bougie d’oreille vient réchauffer cette zone de l’oreille où l’on retrouve les 5 méridiens.

Pour les autres, je vous invite à tester par vous mêmes et vous faire votre propre opinion en toute sérénité.

Si l’on comprend, comme l’on fait les chinois depuis plus de 4 000 ans (et bien d’autres peuples dit primitifs) :

  • Que notre corps n’est animé que par la circulation d’une énergie essentielle (« qi » en chinois):  
  • Que cette dernière produit la chaleur qui nous rend vivant et maintient notre organisme à 37° (en dessous ou en dessus notre santé est affectée; sans elle, nous sommes froid et mort !).
  • Que ces trajets sont clairement identifiés (méridiens).

On envisage facilement l’action globale et douce, ainsi que les bénéfices résultants de la de la diffusion de l'énergie tiède de la bougie d'oreille.

Pour terminer, on peut aussi en revenir au fameux « effet cheminée ». Pas pour évoquer l’improbable aspiration vantée abusivement, mais la vraie cheminée, celle des veillées, avec ce qu’elle apporte : un agréable crépitement, une douce chaleur sèche qui circule, une ambiance saine, la lumière, ainsi que deux notions qui ne sont définitivement pas contraires : énergie et calme.

La séance coute 40,00€  à s'offrir ou à offrir...

 

Composition indispensable de la bougie auriculaire : cire d’abeille bio, avec ou sans huile essentielle bio, tissu généralement en coton bio et filtre de récupération en chanvre. 

 

Source : article publié en janvier 2013 sur le site de Sartoriz, modifié par V. Chapolard Naturopathe. Sept 2016.

 Inspiré des travaux de Lili Hamilton que vous pouvez écouter sur le lien suivant

https://youtube.com/watch?V=QS7HU6ERehE  (petite vidéo d'une 10zaine  de mn)